Managers, burnout et qualité de vie au travail

Un article des Echos du 17 juin indique qu’un cadre sur deux est concerné par le burn-out que l’on appelle aussi syndrome d’épuisement professionnel. Non seulement les cadres sont fragilisés, mais aussi il ne faut pas oublier qu’ils ont un rôle crucial à jouer dans la prévention des Risques Psychosociaux chez leurs collaborateurs!

En cette semaine pour l’amélioration de la qualité de vie au travail, commençons par sensibiliser TOUS les acteurs des entreprises, des collectivités sur une réalité, le burn-out encore trop souvent silencieuse, dont les dégats pourraient être évités. Commençons par :

Communiquer

  • INFORMER sur les causes et mécanismes psychologiques et physiologiques de cet épuisement pour aider chaque acteur à mieux comprendre les ressorts, enjeux de ce processus pour l’humain et son organisation, à commencer par l’identification des facteurs de risque

Développer les compétences

  • FORMER en particulier les managers sur ces risques, aidons les à revisiter leur posture managériale sous le prisme de la qualité de vie au travail, y compris la leur, développer une qualité et une intelligences relationnelles, des compétences en gestion de conflits et prévention du stress, pour être à l’écoute de chacun, connaître ses facteurs de motivation au travail, tels que le besoin de se sentir utile, d’être efficace, autonome, d’être reconnu …

  • RAPPELER enfin qu’il s’agit là d’une obligation de l’employeur de veiller à la sécurité et intégrité physique ET psychologique de ses salariés! http://www.inrs.fr/

Ne jamais renoncer

  • RÊVER encore et toujours d’un monde professionnel dans lequel les mots reconnaissance, confiance, autonomie, communication respectueuse de soi et des autres riment avec performance, efficacité, travail d’équipe, plaisir!

Qui prend soin de ce maillon essentiel ?

Scroll to top