Et si le coaching professionnel était pour vous?

4 bonnes raisons d’être coaché

Il est de ces démarches qui ne sont pas spontanées, ni évidentes pour certains.

Il est de ces « coachs » qui peuvent laisser perplexes.

Or le coaching professionnel peut être un véritable atout dans votre évolution, quelle que soit votre fonction dans l’entreprise ou votre collectivité.

Voici présentées les principales raisons qui pourraient vous amener à choisir d’être accompagné un temps par un professionnel.

1) Vous rencontrez des difficultés récurrentes et avez du mal à en sortir

Vous prenez conscience que vous êtes un peu trop souvent en difficulté au travail.

Sans doute vos facteurs de stress ne pas encore tous encore clairement identifiés : pression, organisation, environnement, management, relations insatisfaisantes voire conflictuelles ?

Peut-être que vous venez de prendre un poste à responsabilité, et que vous vous sentez démuni face à certaines situations. Des réunions que vous animez qui tournent mal, une démobilisation de vos collaborateurs, des difficultés de communication au sein de votre service qui freinent les projets, et j’en passe.

Laurence J. Peter et Raymond Hull décrivaient déjà dans les années 70, comment, au sein d’une organisation, nous pouvons nous retrouver promus jusqu’à atteindre un niveau hiérarchique qui nous rend incompétent (« Le principe de Peter »). Vous pouvez vous retrouver à un poste dont vous ne maîtrisez pas encore toutes les facettes.

Que faire ? Si vous êtes arrivés là c’est que vous êtes censé assurer ? Eh bien non, pas toujours.

Il vous manque quelque chose pour gagner en performance, sérénité, qualité relationnelle ?

Si vous en êtes conscient, c’est un excellent début.

2) Vous souhaitez mieux comprendre pour mieux agir

J’ai croisé bon nombre de personnes qui ne questionnent pas leur pratique professionnelle.

Et ce, pour trois principales raisons :

  • « Pas le temps » : vos journées sont trop courtes, la tête dans le guidon, tellement de choses à gérer au quotidien !
  • « Tout va bien » : vous le savez, c’est là une forme de déni de la réalité…qui ne dure qu’un temps
  • « A quoi bon ! » : face aux difficultés récurrentes rencontrées au travail, suite à des échecs répétés ou à une absence de retour sur investissement, vous entrez dans le mécanisme de la « résignation acquise » mise en évidence par le Psychologue Martin Seligman. 

Le point commun entre ces situations ? Elles génèrent de la frustration, un mal-être, vous êtes en situation de risque psychosocial.

La différence ? Lorsque vous essayez de comprendre ce qui vous arrive et tentez d’analyser vos difficultés, vous entrevoyez un futur souhaitable.

…ou alors vous essayez de comprendre, vous vous savez pris au piège de certaines situations /relations, sans savoir comment en sortir.

Dans ce cas, vous avez déjà fait le premier pas vers un changement.

3) Vous voulez des changements concrets

Cette prise de conscience, loin de vous enfermer, va vous ouvrir des perspectives.

La formation continue offre aujourd’hui des thématiques très riches et diverses pour vous y aider. Vous aurez fait un bout du chemin en suivant des formations spécifiques pour, justement, monter en compétences.

Puis vous vous rendrez compte que cela ne suffit pas à apporter un changement, que vous avez l’impression que l’effet de la formation « retombe » comme un soufflet, bref, que la dynamique insufflée s’évapore.

Il convient d’aller chercher plus loin les causes de ce qui nous empêchent d’avancer au travail.

Un travail plus approfondi et personnalisé est nécessaire.

Vouloir changer en mieux, mais précisément, dans quelle direction? Avec quels objectifs ?

Ils peuvent être divers :

  • Mieux gérer vos émotions  (hypersensibilité, anxiété, colère..)
  • Retrouver des relations apaisées avec vos collègues
  • Vous affirmer dans votre quotidien face aux autres
  • Regonfler votre estime de vous
  • Repenser votre posture managériale
  • Développer vos qualités d’écoute
  • Mieux gérer vos priorités
  • Gérer les conflits de manière plus efficace
  • Diminuer votre stress au quotidien
  • Augmenter votre qualité de vie au travail

4) Vous acceptez de l’aide pour pouvoir devenir autonome par la suite

Dans un premier temps, il s’agira d’accepter de s’engager à deux, dans une démarche de co-construction, de remise en question dynamique et positive pour ensuite gagner en autonomie progressivement sur le terrain professionnel.

Parce que cet accompagnement :

  • Rend possible une mise à distance qui à elle seule suffit à amorcer la réflexion sur sa pratique professionnelle, son positionnement, sa posture managériale, ses difficultés
  • Permet de faire le tri entre ce sur quoi vous pouvez agir et le reste, entre ce qui est important à vos yeux et ce qui l’est moins
  • Précise les objectifs du changement que vous souhaitez à traduire en plans d’actions concrets
  • Vous propose des grille de lecture des situations rencontrées au travail, des outils concrets à tester sur le terrain

… vous disposerez alors des clefs de votre évolution, vous pourrez mesurer vos progrès dans le temps, pour aller vers davantage de liberté et de sérénité au travail… tout seul !

Scroll to top